tirebouchonDifficile de faire plus simple que le tire-bouchon comme ustensile, et pourtant quelle débauche de matière grise pour le rendre plus facile d’utilisation. Utilisation de la force brute, de pas de vis, de crémaillère, d’effets de levier, etc… Le principal problème posé par le tire-bouchon traditionnel est la force nécessaire à l’extraction du bouchon. L’objet premier de ces innovations était donc de limiter celle-ci. En général elles ont en même temps facilité le positionnement de la mèche en prenant appui sur le goulot de la bouteille. Cependant l’observation de l’évolution des tire-bouchons appelle une remarque : le tire-bouchon traditionnel ne possède-t-il pas des qualités propres qui ont disparues dans ces nouveaux modèles ?

Quelles sont les qualités d’un bon tire-bouchon ? Il doit permettre une extraction facile du bouchon, il doit être robuste et il doit être transportable. L’expérience tend à prouver que la première de ces qualités est antagoniste des deux suivantes.corkscrew Cependant une segmentation plus fine des usages (ici entre utilisation domestique et utilisation nomade) permet de restreindre la liste des qualités souhaitées et donc de résoudre la contradiction. Par ailleurs qui ne s’est jamais retrouvé bête devant un modèle inconnu. La plus belle des innovations ne vaut que si l’utilisateur est amené à s’en saisir.

C’est à ces challenges de conception que le design d’interaction tente d’apporter une réponse : décomposition de l’interaction avec l’outil, étude des attentes des utilisateurs, des situations d’usage, des qualités perçues, des réactions face une forme nouvelle,… Et au bout, décision en faveur d’un scénario ou réalisation de compromis.

Considérons maintenant le choix entre un tire-bouchon traditionnel et un tire-bouchon électrique : au-delà des aspects déjà évoqués, le second a la particularité de ne pas produire le bruit caractéristique d’une ouverture de bouteille. Ce bruit peut avoir pour vous un effet synesthétique ou constituer un appel à la convivialité, et si tel est le cas son absence peut dégrader l’expérience tirée du partage d’une bouteille de vin. Le design d’interaction s’inscrit dans le cadre plus général du design d’expérience : c’est l’ensemble de l’expérience dans laquelle s’inscrit l’interaction qui fait sens. L’utilisateur ne gardera pas souvenir d’un débouchage de bouteille mais d’un diner agréable. La conception d’un produit ou d’un service nécessite donc de prendre du recul par rapport au contexte d’usage et intégrer à la réflexion des éléments qui semblent parfois éloignés du produit lui-même. Il en va de même lorsqu’il s’agit de concevoir des interfaces.