Best Buddies« On se comprend tellement bien ! », « Inutile de se parler », « Un regard suffit ». Ces paroles pourraient peut-être convenir à la relation que vous entretenez avec un(e) ami(e), un conjoint, un parent. Cette personne comprend et anticipe vos désirs, attentes sans que vous ayez à les exprimer, et sait être présente à vous sans obstruer votre perspective. Des qualités que l’on aimerait retrouver dans une interface.

L’interface doit permettre la mise en oeuvre des intentions tout en ne faisant qu’un minimum appel à l’attention. On retrouve ici le rendement informationnel défini dans ce billet pour des activités « physiques ». Dans le cadre des activités « intellectuelles » l’attention est limitée, et le design d’interaction a pour objet de maximiser le « volume intentionnel réalisé » en rapport du « volume attentionnel mobilisé ».

Dans les jours à venir plusieurs billets s’intéresserons aux facteurs impactant les relations entre les interfaces et les utilisateurs. Une ressource de premier ordre sur ces sujets est fournie par Bill Buxton et librement accessible sous forme d’un document en ligne.