Le feedback permet à l’utilisateur d’obtenir confirmation qu’une action a bel et bien été performée. Selon cette définition le feedback n’apporte donc aucune information quant à la validité de l’action réalisée ou quant à son adéquation avec l’intention initiale de l’utilisateur. Ces deux information relèvent de l’affichage : affichage d’un message d’erreur (qui peut prendre différentes modalités : son, vibration, coloration de l’écran…) dans le premier cas, et affichage du résultat de l’action dans le second.

Cependant feedback et affichage ne sont pas nécessairement aussi clairement séparés dans les interactions avec l’utilisateur. Ainsi il peut exister un feedback sonore à chaque pression de touche d’un téléphone portable, mais le son peut différer suivant que l’action réalisée est valide ou non. D’autre part dans le cas d’un écran tactile, en l’absence d’un feedback tactile l’utilisateur est amené à se référer bien plus régulièrement à l’écran afin de vérifier que chaque pression sur une touche virtuelle a été prise en compte. Cette recherche d’un feedback visuel se confond alors avec l’affichage du résultat de l’action.