Localisation des fonctions d’affichage et de commande

Une IHM se présente sous forme d’un terminal. Elle permet d’agréger à des services qui peuvent être intégrés dans le terminal. L’interface se compose de deux fonctions permettant à l’utilisateur de communiquer avec les services : la fonction de commande qui permet de réaliser les entrées de données (data input), et la fonction d’affichage qui assure les sorties de données (data output). Pour une question de simplicité le feedback est laissé de côté.

IHM intégrée

Les services et les fonctions d’affichage et de commande peuvent être soit « embarqués » soit « stationnaires ». Ils sont embarqués lorsque l’utilisateur les porte avec lui, comme un lecteur MP3 portable. Dans le cas contraire ils sont stationnaires, comme dans le cas d’une station de travail. Le tableau suivant représente certaines interfaces existantes en fonction de la localisation de leurs fonctions.

Localisation des fonctions

A considérer les interfaces qui nous entourent il est remarquable que les fonctions d’affichage et de commande sont généralement soit conjointement embarquées soit conjointement stationnaires. Regardons maintenant comment la localisation de ces fonctions a évolué.

 

Oscillations entre embarquement et stationnarité

La représentation sur la figure suivante de l’évolution des fonctions d’affichage et de commande fait apparaitre une oscillation entre embarquement et stationnarité.

Surface de contact

Après l’étape de numérisation, les étapes successives permettent d’augmenter la surface de contact entre les systèmes mis en relation par l’interface. Ainsi le passage à la mobilité permet à l’utilisateur d’accéder en tout lieu au monde numérique. Les interfaces pervasives décloisonnent cet accès et le rendent intuitif en intégrant l’affichage dans l’environnement et en faisant des objets du quotidien les poignées (« handles ») de commande. La surface de contact est étendue de quelques terminaux mobiles à l’ensemble des objets du quotidien. L’interfaçage neural pousse le mouvement encore plus loin en mettant sur le même plan monde physique et monde numérique.

Advertisements