L’information a été définie comme une donnée interprétée. Cependant cette interprétation n’est pas unique : les incompréhensions entre interlocuteurs en sont le signe le plus évident. Il existe des facteurs personnels tels que l’expérience, les connaissances, le statut émotionnel qui influent sur l’interprétation d’un message mais qui restent difficile d’accès.

Il existe ensuite des facteurs environnementaux. Les expériences de dégustation à l’aveugle ou de distorsion du goût par modification de la couleur des aliments ou de la pièce donnent une idée de la sensibilité de nos interprétations aux modifications de notre environnement sensoriel.

Enfin une donnée devient information en lien à une pratique définie : une pratique particulière s’accompagne d’un certain environnement cognitif qui influence l’interprétation qui peut être fait d’une donnée. Une adresse par exemple sera associée à une notion de trajet ou de distance pour un livreur, alors que cette même adresse évoquera un cadre de vie (présence de crèche, de commerce, sûreté du quartier) à une personne cherchant un logement.