Données et informations

Je m’efforce de ne pas employer les termes « données » et « informations » indifféremment. A cette heure où j’aborde la question de la communication, il me semble nécessaire de consacrer un post à leur différenciation.

Une manière de les définir ces mots relativement l’un à l’autre serait la suivante : une information est une donnée interprétée.

Formulé autrement : une donnée contrairement à une information n’a pas de signification. Imaginons ainsi que je communique avec un japonais. Je ne comprends pas sa langue, donc aucune de ses paroles n’est pour moi porteuse d’information. Ce ne sont que des données qui se heurtent à mon absence d’interpréteur approprié.

Il faut distinguer ce sens donné au mot information de celui qui lui est attribué dans la théorie de l’information : il s’agit d’un concept mathématique qui permet de quantifier l’existence de structures de dépendance dans un message. Mais là n’est pas le sujet du billet.

Donnée, Information, Connaissance

 

Informations et connaissances

La relation entre donnée et information me parait pouvoir être comparée à celle existant entre un corps et une identité. Le corps est matière, mais l’identité ajoute une dimension par l’ajout d’une subjectivité.

Il apparait maintenant nécessaire de pousser la métaphore : il ne peut y avoir reconnaissance d’une subjectivité que par une autre subjectivité. La reconnaissance même d’une subjectivité nécessite donc sa mise en réseau.

Alors le réseau social est à l’identité ce que la connaissance est à l’information : une donnée ne peut interprétée que s’il existe au préalable une somme d’informations connectées permettant cette interprétation.

 

Advertisements