Il y a quelques temps je soumettais une vidéo au Kelblog startup elevator. L’idée de base est de permettre au consommateur de mieux gérer sa relation avec les distributeurs et annonceurs qui cherchent à lui vendre leur produit. Pour reprendre les termes de Doc Searls, il s’agit de VRM : Vendor Relationship Management.

Je n’envisage pas pour l’instant de porter le projet Hestia plus loin, mais j’ai découvert des initiatives qui vont dans le même sens. S’agirait-il de signaux faibles annonciateurs d’une tendance à venir plus marquée ?

  • Un billet Read/Write Web présente la société GroceryGuide.com qui récolte les promotions papiers, les numérise, les analyse et fournit l’information au consommateur. Hestia part d’un principe similaire dans la proposition de valeur pour l’utilisateur mais l’intègre dans un schéma plus vaste… (allez regarder la vidéo pour plus d’explications)

  • Mashabl.fr rapport le lancement par Amazon de « Subscribe & Save ». C’est une idée qui n’apparait pas dans la vidéo mais que je considère comme très puissante : la relation directe des marques avec leurs clients doit leur permettre de leur offrir des promotions d’un nouveau type. L’abonnement est un exemple que j’avais en tête… il y en a sûrement d’autres à inventer…

  • J’ai découvert la société Nooked.com qui fait du RSS sur des produits. Qui dit RSS, dit agrégateur… Il y a donc des entreprises qui commencent à parier sur l’apparition du VRM avec une approche user-centric.

Publicités