Second post de la série consacrée aux liens entre la philosophie de Berkeley et les mondes digitaux. Le point de départ en est la seconde partie du principe de Berkeley :

Exister c’est percevoir.

Peut-on alors dire que Percevoir plus, c’est exister plus ? La réalité augmentée permet d’établir des ponts entre l’univers réel et un/des univers digitaux, mais pour répondre à cette question il faut se demander :

  • La réalité augmentée permet-elle de percevoir plus ou seulement de percevoir différemment ? Peut-elle devenir une sorte de 6e sens qui nous donne accès à l’information ambiante ?
  • Peut établir une telle relation ? Berkeley ne pose pas de rapport d’intensité entre percevoir et exister. Une autre manière d’aborder la question est de se demander si Percevoir moins c’est exister moins

Qu’en pensez-vous ?