La définition de l’interface retenue dans ce billet pose problème : « Une interface permet la transmission d’information entre deux systèmes par la transduction des signaux énergétiques qui en sont porteurs ». Elle fournit une condition nécessaire pour identifier une interface mais aucune condition suffisante.

Tout transducteur est ainsi candidat au statut d’interface. Le fait qu’elle doive permettre « la transmission d’information » est une formulation inappropriée puisqu’une information est une donnée interprétée. Il ne peut donc y avoir de transmission que de données, charge aux systèmes communicants d’être capables de les interpréter.

Alors y a-t-il égalité Interface = Transducteur ?